Disparition programmée

par

Première partie – La fuite

Dans son journal, à la date du vendredi 25 août, Jack Osborne explique qu’il est dans un avion avec sa sœur, sa mère, Tante Doris et Oncle Donald. On comprend qu’ils sont censés être là incognito car ils ont peur d’être reconnus. Jack précise que le « commandant PIF » est dans sa poche. Le narrateur classique prend le relais et explique les origines de ce mystérieux commandant. Plus jeune, Jack était fan de superhéros. Un jour, il a enfilé son déguisement habituel et a essayé de voler. Il s’est cassé les deux jambes. À l’hôpital, son père, Neil, lui a  offert une navette spatiale miniature, à l’intérieur de laquelle trônait une figurine d’astronaute, que Jack a aussitôt nommé Commandant Jacquot. Son père, quelques jours plus tard, le surprend en train de parler avec le Commandant. Plutôt que de rendre la scène encore plus embarrassante, Neil avoue qu’il avait lui aussi un ami imaginaire quand il était plus jeune, et que c’était le cas aussi de son propre père. Il appelle cela le « Pote Imaginaire Fidèle », soit PIF. Après son séjour à l’hôpital, Jack se passionne pour la lecture et pour l’écriture. En attendant que l’avion arrive à destination, il relit ses journaux intimes.

            Un mois plus tôt, en l’absence de son père, des hommes sont entrés chez les Osborne par effraction, et ont capturé Jack, sa mère Patricia et sa sœur Jeanne. Ils ont appelé Neil et ont fait dire à Patricia : « Si tu parles, ils nous tueront ». Les hommes s’en sont allés, sans autre forme de procès. À peine les trois Osborne ont-ils repris leurs esprits que la Brigade des Stupéfiants débarque et fouille la maison de fond en comble. La famille apprend alors que Neil est en détention. Les policiers comprennent que les Osborne ont été menacés.

            June Saunders, l’avocate de la famille, vient à la rescousse. Elle explique que la police file Neil depuis un long moment, et qu’ils ont ainsi formé un gros dossier contre lui. Benjamin Bender, l’avocat que Neil a choisi, à la surprise de Patricia, rend visite aux Osborne alors que Saunders est encore là. Il propose ses services, Patricia refuse. Bender, aussitôt sorti, rejoint un certain Alonzo Aznar, qui regrette le choix de Patricia. Bender laisse entendre que Neil en sait beaucoup ; Alonzo n’y croit pas, Neil est pour lui un « pilote qui ne sait presque rien de cette opération ». Bender révèle que contrairement à ce qu’Alonzo pensait, Neil comprend l’espagnol.

            Patricia va rendre visite à Neil en prison. Il lui annonce que Bender lui est imposé par Aznar, et que la police va effacer leur vie passée pour en créer une nouvelle qui leur permettra d’échapper aux dealers mis en danger par ses aveux. Neil a en effet l’intention de révéler tout ce qu’il sait une fois que sa famille sera en sécurité.

            Les officiers Doris Welty et Donald Smites qui, pour la couverture, demandent à ce qu’on les appelle Tante Doris et Oncle Donald, viennent chercher les trois Osborne en pleine nuit pour enclencher le programme de protection des témoins. Bender et Aznar sont très méfiants.

            Les trois Osborne deviennent les trois Granger. Jack devient Zach, Patricia Mary et Jeanne Wanda. Zach rend visite à son père qui lui explique comment il en est arrivé là. Les Granger vont vivre à Elko, dans le Nevada, où ils emménagent dans leur nouvelle maison.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Première partie – La fuite >