En attendant Godot

par

Présentation

Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, de 1947 à 1953, se révèlent à Paris, dans les petits théâtres de la rive gauche, les auteurs dramatiques qui, sans éclat, vont révolutionner la scène européenne. Ce contexte de l'après-guerre se ressent dans le théâtre avec l'essor d'un élan créateur chez de nombreux dramaturges et auteurs qui prennent le risque de la nouveauté, même si les moyens économiques sont encore limités. La pièce En attendant Godot de Samuel Beckett est communément classée dans ce que l'on nomme le « théâtre de l'absurde », dont les pièces sont privées de sens et de but particulier. Samuel écrit En attendant Godot en 1952 et la pièce est mise en scène en janvier 1953 par Roger Blin. Beckett n'est encore qu'un inconnu, quoiqu'il ait déjà écrit la majeure partie de son œuvre romanesque. La pièce jouit d'un succès quasi immédiat. La célébrité rapide de Beckett attire l'attention du public français sur les autres auteurs dramatiques d'avant-garde. Presque vingt ans après, l’écrivain irlandais voit son génie officiellement reconnu ; en 1969, Beckett reçoit le prix Nobel de littérature.

En attendant Godot ne comporte que deux actes où se répètent, à quelques détails près, la même scène : deux hommes, Vladimir et Estragon, essaient par tous les moyens de se distraire en attendant sous un arbre un personnage dénommé Godot, qu’ils prétendent connaître tout en doutant de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de En attendant Godot