Esther

par

Esther : une tragédie sacrée

Racine écrit principalement sa pièce Esther par courtoisie pour Madame de Maintenon. Néanmoins, ceci n’était pas uniquement la seule raison pour laquelle il accepta de réaliser cette œuvre. Pour lui, le choix d’Esther  était également un bon choix parce que cette œuvre parle de Dieu, de vérité, de paix. L’écriture de cette pièce de théâtre le rapprocha de Dieu, et l’aida lui-même à témoigner de la Providence Divine. Dieu contrôle le dessein de son peuple juif et lui est fidèle. De même, les juifs démontrent leur fidélité à Dieu ; et par conséquent ils sont récompensés. Racine nous présente Dieu qui est un Dieu fidèle. Il affranchit son peuple en se servant des innocents et des plus faibles. En quelque sorte, Racine nous dévoile la victoire de Faiblesse et Candeur sur Force et Perversion, car Dieu « fait triompher l’innocence ». Aussi, il nous montre comment la grâce divine enveloppe le Roi Assuérus, l’encourageant ainsi à prendre une décision juste. L’auteur démontre ainsi le triomphe de Dieu sur le mal, et le pouvoir qu’il possède sur la destinée humaine : Il «tient le cœur des rois entre ses mains puissantes ».

        Aussi, le personnage d’Esther représente l’idéal féminin : elle est pure et parfaite, pieuse et dévouée à son peuple. Ce sont des qualités que Madame de Maintenon aimerait voir grandir chez les jeunes filles qu’elle protège. Sans doute, Racine ressentit également que par cette œuvre, il apportait une contribution généreuse et fleurissante à l’éducation de ces jeunes filles.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Esther : une tragédie sacrée >

Dissertation à propos de Esther