Esther

par

La règle des trois unités du théâtre classique

Contrairement aux tragédies précédentes de Racine, Esther ne respecte pas la règle des trois unités. En effet, l’unité de lieu n’est pas respectée. En effet, l’action se déroule à Suse, mais prend place dans deux lieux différents. Dans le premier acte, l’intrigue se déroule dans l’appartement d’Esther, tel qu’indiqué : «Le théâtre représente l’appartement d’Esther »  tandis que dans le second acte l’action prend place dans une des salles royales du palais d’Assuérus : «Le théâtre représente la chambre où est le trône d’Assuérus ». En fin de compte, le troisième acte se développe devant un double décor. On voit là une irrégularité dans la pièce. Ceci est sans doute un détail que Racine se permit d’omettre, puisqu’il n’avait pas prévu de réaliser cette pièce dans un premier temps. Aussi, Racine voulait sans doute rendre la pièce beaucoup plus divertissante, notamment en variant les lieux de l’action, étant donné qu’elle était destinée pour une audience beaucoup plus jeune.

         Par contre, Esther, Racine respecte bel et bien l’unité de temps. L’action se déroule en moins de 24 heures. L’auteur utilise même des indicateurs de temps pour s’en assurer. Dès le matin, Mardochée rend visite à Esther pour l’informer du décret tragique d’Assuérus et le même soir, les juifs sont libérés suite à la confession de la reine Esther. Ici, il est important de noter que le temps biblique (du déroulement des événements) facilite l’accélération de l’intrigue.

         Enfin, l’unité d’action est respectée, il existe une action principale : le décret royal d’Assuérus de faire tuer tous les juifs du royaume. Autour de cette action, oscillent tous les autres événements secondaires, à l’instar de la visite de Mardochée chez Esther et de la confession d’Esther à Assuérus.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La règle des trois unités du théâtre classique >