François le Champi

par

Le romantisme dans l’œuvre

L’influence du romantisme sur l’œuvre est palpable. Premièrement l’action se situe principalement à la campagne, dans un décor champêtre. François, qui semble être né des champs, trouvé dans la nature et resté très proche de celle-ci, ce que montre son inaptitude à s’intégrer correctement dans la société, semble l’archétype d’un certain héros romantique. Il fait preuve d’une candeur toute naïve, aussi fraîche et innocente que la nature dont il est issu. En effet, la nature, les champs et les plantes où il a été découvert ne le jugent pas, ne lui font pas de tort et ne le maltraitent pas. Ainsi, ce rapport privilégié avec la nature, cette douce sauvagerie, sa facilité à s’adapter à un environnement champêtre, font partie intégrante de son caractère et de sa personne.

La relation avec Madeleine est également cousue des fils du romantisme. En effet, c’est un rapport qui ne semble pas évident au départ, comme nous l’avons vu ; il peut choquer et rendre les villageois médisants. Chacun des deux partenaires souffre de cet amour qu’il ressente pour l’autre. Madeleine doit supporter, même après le départ de François, la mauvaise foi des villageois qui continuent de médire sur le caractère incestueux de son affection pour le Champi, et François doit également subir les conséquences de sa condition en s’exilant. Leur amour semble voué à être contrarié, ce qui crée chez eux une souffrance, des sentiments dignes d’une torture qui les rapprochent encore davantage. Madeleine elle-même semble à la fin du roman se résigner à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le romantisme dans l’œuvre >

Dissertation à propos de François le Champi