Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice

par

Résumé

L’Histoire de Juliette, ou les Prospérités duvice est une œuvre du marquis de Sade, écrivain, philosophe, mais aussimembre des révolutionnaires, qui parut en 1801. Ce roman, qualifié de« libertin », a fait scandale à sa publication parmi les critiques etla population française.

Ils’agit de la suite de l’histoire de la sœur de l’héroïne exposée dans Justine ou les Malheurs de la vertu ;cette continuité montre la prédilection de l’auteur pour le vice, dontl’exercice semble finalement plus fécond que celui de la vertu.

Sachantbien le scandale qui en résulterait, le marquis de Sade n’a pas signé ces deux romans,ainsi leur publication fut-elle anonyme. Par ailleurs ces deux ouvrages ontconduit à l’arrestation de l’écrivain sur ordre de Napoléon Ier,alors premier consul.

L’intriguedu roman fait suite à l’histoire de Justine dont la vertu ne lui vaut que dumalheur et des injustices. Juliette est au contraire de sa sœur une femme sansmorale, opposée aux règles contemporaines, une femme qui multiplie lesconquêtes et les aventures sexuelles, mais dont l’amoralité ne lui nuit pas ;au contraire, elle est plus heureuse que sa sœur et obtient un certain succèsauprès de ses pairs et de son entourage.

 

Enfermée au couvent, la jeune Juliette se faitdébaucher par la mère supérieure, qui d’abord lui présente ses précepteslibertins et ensuite l’engage dans des orgies lesbiennes. Possédant un talentprécoce pour la dégénération, Juliette s’y prête avec ardeur, se joignant deplein cœur à une orgie où elle viole une fillette, bien que Juliette avouequ’elle eût préféré qu’il se fût agi de sa sœur Justine.

Mise à la porte du couvent à la banqueroute deson père, Juliette suit l’avis de la mère supérieure et se prostitue, biendécidée à s’assurer la richesse. Elle devient rapidement la maîtresse de deuxlibertins puissants et corrompus, Noirceuil et le ministre d’État Saint-Fond.Ce dernier est particulièrement exécrable, ayant une préférence marquée pour lecannibalisme. Avec le support de ces deux scélérats et de son amante saphiqueClairwil, Juliette devient membre de la Société des Amis du Crime et embarque pourune carrière criminelle tout à fait incroyable.

Refusant d’aider Saint-Fond dans son projet decréer une famine artificielle qui réduirait la population de la France des deuxtiers – ce sera son seul moment d’outrage – Juliette doit fuir sa colère.

Elle épouse un homme moral, M. de Lorsange, etfait semblant de se réformer jusqu’à ce qu’il meure ; elle donne naissanceà une fille. Devant le danger de la vengeance de Saint-Fond, elle fuit pourl’Italie où elle prend un nouvel amant, le bandit Sbrigani, et elle se met àamasser une nouvelle fortune.

En Italie elle rencontre des personnages réelsà qui Sade donne des caractéristiques entièrement fictionnelles. Ainsi le GrandDuc de Toscane engendre foule d’enfants chaque mois pour le plaisir de lesdétruire, Catherine la Grande de Russie se fait sodomiser par son amant enregardant son fils être torturé à mort, et le roi et la reine de Naples sont uncouple homicide et dépravé.

Dans une des plus longues séquences du roman,Juliette rencontre le pape Pie VI, selon Sade un sodomite invétéré, qu’elleappelle par son nom séculaire de Braschi. Pour démontrer ses connaissancesJuliette dresse un long réquisitoire de tous les crimes qu’ont commis lespapes. Au centre d’une masse fourmillante de moines et de prêtres plongés dansune orgie, le pape célèbre une messe noire dans la basilique de Saint-Pierre.

Plus tard, Juliette s’enfuit de Rome avec latotalité du trésor papal alors que le pape est endormi après une abrutissantesoirée de viol et de meurtre.

À Naples elle retrouve la sanglante Clairwil etpartage avec elle les faveurs de la courtisane Olympe Borghèse. En ayant assezd’elle, elles la jettent dans le Vésuve. Elle continue son chemin, laissantderrière elle une suite de crimes tout aussi gratuits, sanglants, et incroyables,incluant le meurtre de Clairwil elle-même.

Rentrant en France avec en poche le trésorentier du royaume de Naples, elle est réunie à Noirceuil, qui a assassinéSaint-Fond. Ils résument leurs orgies, pendant lesquelles Noirceuil a brûlévive la fille de Juliette.

Terminant son récit, Juliette refuse de laisserun être vertueux comme Justine demeurer chez elle ; on la met dehors aucours d’un orage et elle meurt frappée d’un éclair.

Noirceuil, lui, est nommé Premier ministre parle roi en récompense de sa carrière criminelle et prends les rênes dugouvernement en compagnie de Juliette.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >