L'appel de la forêt

par

Buck

Buck, le personnage principal, est le bâtard d’une chienne colley écossaise nommée Shep et d’un gigantesque terre-neuve, Elmo. Il coule une existence paisible auprès de son maître, le juge Miller, un avocat résidant dans la vallée de Santa-Clara. Buck est, au début du roman, dépourvu de tout instinct sauvage et correspond à la parfaite image du chien domestique de salon. Malgré son incontestable domination sur les autres chiens avec qui il cohabite, il fait preuve d’une douceur, d’un calme et d’une affection envers le juge qui le nourrit : son habitude est de le suivre dans toutes ses promenades, et de s’allonger à ses pieds. Il mène « l’existence d’un aristocrate blasé, parfaitement satisfait de lui-même et des autres, peut-être légèrement enclin à l’égoïsme, ainsi que tous les grands de ce monde ». Il profite de la piscine de ses maîtres et suit leurs filles partout où elles vont.

Peu à peu, les évènements et les circonstances mèneront Buck à retrouver ses instincts primaires, sauvages, de descendant du loup. Racheté par une compagnie chargée de transmettre le courrier aux chercheurs d’or du Grand Nord, dans la vallée du Yukon où les conditions météorologiques sont terribles, il devra passer par de nombreuses épreuves qui lui feront recouvrer, de gré ou de force, son instinct sauvage. Buck découvre alors le sentiment de la meute, apprend qu’il doit se battre pour survivre et qu’une nourriture volée est la seule garantie pour lui d’en avoir. Ses sentiments sont dépeints à l’image de ceux ressentis par un être...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Buck >

Dissertation à propos de L'appel de la forêt