L'appel de la forêt

par

Résumé

L'action se déroule dans les années 1890 en Amérique du Nord, pendant la ruée vers l'or dans le Klondike. Buck est un grand chien issu d'un Saint-Bernard et d'une chienne berger d’Écosse. Le massif animal mène une vie calme et préservée de gros chien choyé dans la vallée de Santa Clara en Californie dans la maison du juge Miller.

Malheureusement, les chiens sont un bien précieux qui s'achète à bon prix, car on a besoin de puissants chiens de traîneau en Alaska, où se déroule une incroyable ruée vers l'or. Ainsi, un jour, Buck est emmené par le jardinier de la famille et enfermé dans une cage. Il a beau aboyer et tenter de mordre, rien n'y fait : la caisse est placée dans un train, et le pauvre animal est arraché à sa vie de tranquille paresse pour un enfer dont il ne soupçonne pas l'existence. Il va faire connaissance avec un monde où la violence est la règle.

Après deux jours d'un voyage pénible qui l'emmène de la Californie à Seattle, près de la frontière canadienne, sans manger ni boire, il est fou de colère et de souffrance ; aussi, quand la porte de la cage s'ouvre, il se jette sur l'homme qui se trouve face à lui. Cet homme va lui donner une terrible leçon ; très calmement, sans un mot, à l'aide du gourdin qu'il manie, il bat le chien comme plâtre, sans merci, brise chacune de ses attaques par un coup d'une violence inouïe, et ne s'arrête que lorsque Buck est étendu à terre, inerte. Alors l'homme se penche vers lui et nourrit et abreuve le chien...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L'appel de la forêt