L’Espoir

par

Résumé

L’Espoir est une œuvre écrite par André Malraux parue en décembre 1937 aux éditions Gallimard. Ce roman relate en partie les événements les plus importants du début de la guerre d’Espagne, traitant par exemple du putsch militaire franquiste du 18 juillet 1936, mais aussi de la bataille de Guadalajara en mars 1937, dont les républicains sortent victorieux.

Malraux participa en partie à cette guerre civile dès 1936 et « le pronunciamiento », au même titre que George Orwell par exemple qui publiera Hommage à la Catalogne.

Malraux fera de son œuvre un film qui sortira sur les écrans qu’en 1945.

 

À travers ce roman Malraux tient beaucoup à insister sur la formation des mouvements comme le mouvement républicain, mais aussi le mouvement communiste ou anarchiste ou le mouvement des catholiques de gauche, qui s’opposèrent à de nombreuses reprises. Le roman montre en partie la résistance de ces mouvements à l’installation du général Franco en Espagne et toute la noblesse de la lutte de ces hommes, unis face au danger et à la dictature, prêts à combattre pour leurs idées.

Le roman se divise en trois parties : « L’illusion lyrique », « Le Manzanarès » et pour finir « L’Espoir ». L’espoir représente bien le sentiment de Malraux face à la sauvagerie et l’absurdité de la guerre civile et ce sentiment est formulé pour l’avenir, mais aussi pour sa foi dans l’homme qu’il a vu se soulever face à l’injustice. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >