L'herbe bleue

par

Beatrice Sparks

Beatrice Sparks (1917-2012) est une thérapeute américaine spécialisée dans les problèmes rencontrés par la jeunesse. Son œuvre, très particulière, constituée d’ouvrages qui sont autant de témoignages, sous forme de journaux, d’adolescents en difficulté, tourne toujours autour des mêmes thèmes qui font écho à autant de problèmes sociaux : l’abus de drogues chez les jeunes, la grossesse des adolescentes, le SIDA, ou encore le satanisme. Autant de récits qui sont donc présentés comme ayant des desseins préventifs. Si la psychothérapeute a prétendu avoir recueilli ces écrits de véritables adolescents en difficulté et les avoir simplement mis en forme, il a finalement été découvert qu’elle était l’auteure de tous, à l’exception de deux.

Beatrice Sparks naît à Goldburg (Idaho) mais grandit à Logan (Utah). Elle étudie à l’université de Californie (Los Angeles) et l’université Brigham Young (Provo, Utah) avant de commencer à travailler avec des adolescents en 1955. L’obtention d’un doctorat, qu’elle a prétendu avoir obtenu à la fin de ses études, a été discutée. Elle travaille ensuite notamment comme musicothérapeute en hôpital psychiatrique et assure des cours de formation continue dans la deuxième université où elle a étudié.

Son travail auprès d’adolescents en difficulté lui donne l’idée de récits qui fonctionneraient comme des avertissements auprès des jeunes susceptibles de suivre un parcours similaire. Il s’agit dès lors de leur présenter la réalité crue d’un point de vue dont ils se sentiront proches en leur permettant une identification parfaite. En 1971, elle publie ainsi L’Herbe bleue (Go Ask Alice) anonymement. Dans des entretiens, elle affirmera que le livre repose sur le journal d’une adolescente en difficulté – qu’elle n’a jamais su produire –, mais qu’elle y a mêlé de la fiction inspirée par son expérience professionnelle. Les futures éditions de l’ouvrage porteront clairement la mention de « fiction ». Alice, qui tient le journal, est une adolescente de quinze ans quelque peu complexée qui à l’occasion d’un déménagement, espérant une nouvelle vie, commence à connaître quelques troubles de l’alimentation. Elle s’intègre mal dans son nouveau lycée et de retour dans sa ville natale, à l’occasion d’une invitation à une soirée de Jill, une jeune fille populaire, Alice va ingérer à son insu du LSD. L’adolescente découvre alors un nouveau monde où elle est libérée de ses complexes. La suite de son chemin semble tracée d’avance : speed, acides, sexe sous l’emprise de stupéfiants, angoisse de la maternité, problèmes avec les garçons, commerce de drogues, errances, viol, prostitution, vie dans la rue, tentative de désintoxication puis suicide. L’œuvre connaît un immense succès et figure encore en tête des ventes parmi les récits de son genre...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de L'herbe bleue