L'insurgé

par

Les personnages historiques

Dans L'Insurgé, Vallès abandonne la méthode choisie dans Le Bachelier qui l'avait amené à transformer les noms de personnages réels en noms fictifs, transformant Charles-Louis Chassaint en Matoussaint et Arthur Arnould en Renoul. Cette fois, les personnages sont bien réels, y compris leurs noms, ce qui ajoute au réalisme du récit. Le point de vue narratif adopté étant celui de Jacques Vingtras exclusivement, Vallès ne s'attarde guère à décrire un personnage en profondeur, il n'en livre que des instantanés, comme des croquis pris sur le vif, au cœur de l'action. On peut cependant diviser les personnages qui apparaissent en deux groupes : les républicains modérés et les communards.

 

A. Les républicains modérés

Ils sont les futurs artisans de la Troisième République et leurs noms, célébrés par l'Histoire officielle, sont parvenus jusqu'à nous. Vallès les croque sans complaisance, comme Jules Ferry, « bourgeois [...] en petit veston » à l’œil « morne, vraiment morne. » Jules Simon est « patouillard, félin, avec des gestes de prêtre, les roulements d'yeux d'une sainte Thérèse hystérique, de l'huile sur la langue et sur la peau, la bouche en croupion d'oie de Noël. »...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les personnages historiques >

Dissertation à propos de L'insurgé