La princesse de Clèves

par

La princesse de Clèves

Elle est d’emblée une femme de belle figure, décrite comme une jeune « beauté ». Elle fut élevée uniquement par sa mère. Seulement âgée de 16 ans lorsqu’elle entre pour la première fois dans la Cour Royale d’Henri II, Mademoiselle de Chartes n’est encore qu’une jeune fille naïve et inexpérimentée. Mais ceci n’empêche pas le prince de Clèves de tomber amoureux d’elle. Il reconnaît tout de suite sa beauté, sa grâce et son innocence.

Mademoiselle de Chartres a été éduquée selon les vertus morales d’une jeune femme, loin des passions déchirantes du monde et des intrigues de la Cour royale. Elle représente la jeune fille exemplaire, l’adolescente vertueuse. Elle a un respect immense pour sa mère, raison pour laquelle elle accepte d’épouser le Prince de Clèves (sur la recommandation de sa mère) malgré son manque d’amour pour lui.

Soucieuse de demeurer l’enfant exemplaire qu’elle a toujours été, mademoiselle de Chartres renonce à son titre original et devient la Princesse de Clèves. Toutefois, elle est loin de savoir que cette union nouvellement célébrée avec le Prince de Clèves sera la cause de sa démise émotionnelle, et ce durant toute sa vie à la Cour Royale. Elle ne s’en rendra compte que lorsqu’elle tombera amoureuse du Duc de Nemours.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La princesse de Clèves >

Dissertation à propos de La princesse de Clèves