La résistible ascension d’Arturo Ui

par

Le personnage d’Hitler et du bandit

Comme de nombreuses œuvres écrites par les allemands ou des auteurs d’Europe de l’époque, cet ouvrage est en lien avec le thème de l’Allemagne nazie et de la seconde guerre mondiale, que ce thème soit abordé directement, ou comme c’est le cas ici, sous forme de parabole, pour illustrer l’Histoire, de l’arrivée au pouvoir d’Hitler, à son emprise sur le III° Reich.

Comme Hitler, et les bandits américains des années 1930, Arturo soigne son image, afin de paraître fréquentable aux yeux du grand public. Au départ, il prend des cours de maintien, de bonnes manières, afin d'être élégant et s'intégrer dans la haute société de la ville, bien se tenir, bien se comporter, et apprendre les codes des gens riches qu'il fréquente. Il décide de travailler son image, notamment auprès du peuple qui souffre de la crise (épisode qui rappelle la soupe populaire d’Al Capone à Chicago, durant l’hiver des années 1930), et il va aider le petit peuple qui est frappé par la crise, le chômage. Arturo va par exemple prendre des cours de théâtre, afin d’avoir le bagou et la présence lors des grandes réunions, travaillant son aura, qui impressionne ses interlocuteurs de tous les milieux.

Comme les bandits de l’époque des années 1930, mais aussi pendant la période de la montée du nazisme, Arturo propose aux commerçants de les protéger, de son propre gang, afin de ne pas être attaqué, en contrepartie de finances et de commande massive de choux fleurs. Ces offres n’en sont pas, les commerçants refusant cette protection se retrouve attaqué, eux et leurs affaires, retrouvant des entrepôts incendiés. Ces commerçants représentent les...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le personnage d’Hitler et du bandit >

Dissertation à propos de La résistible ascension d’Arturo Ui