La Seconde Surprise de l’amour

par

Le Chevalier

Il apprécie la compagnie de laMarquise car celle-ci partage sa peine avec lui. De plus, il parvient à aimerson caractère : « que cettefemme-là a de mérite ! Je ne la connaissais pas encore : quelle solidité d’esprit! Quelle bonté de cœur ! » (Acte I, Scène 8).

Cependant, tout comme la Marquise,il ne réalise pas que les sentiments qu’il éprouve pour elle ne sont pas del’amitié, mais plutôt de l’amour. Il peut s’identifier à elle dans sa peine,mais il l’identifie aussi à Angélique par son caractère. Ainsi confesse-t-il àla Marquise son attraction pour elle : « sije n’aimais pas Angélique, qu’il faut bien que j’oublie, vous n’auriez qu’unechose à craindre avec moi, qui est que mon amitié ne devînt amour ».

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Chevalier >