Le château des Carpathes

par

Le comte Franz de Télek

Franz de Télek, d’origineroumaine, est le personnage principal de l’histoire. Âgé de trente-deux ans audébut de l’histoire, il appartient à une noble lignée à la fortune établie.Ayant grandi dans le domaine de Krajowa, il se contente là des plaisirs et desdistractions que lui offre son existence confortable en ces lieux, se passionnepour la chasse et la course dans les bois, mais ne reçoit qu’une éducationpassablement négligée : « Cegenre d’existence influa nécessairement sur l’éducation de leur fils unique, etFranz devait longtemps se ressentir du milieu où s’était écoulée sajeunesse. » Ayant pour tout précepteur un vieux prêtre italien,l’intellect du jeune homme reste peu exploité, et il fait preuve d’ignorance etde manque d’intérêt envers les arts tels que les sciences ou la littérature. Cedéfaut dans son éducation se fera ressentir plus tard, lorsqu’il attribuera larésurrection de sa femme décédée à un miracle ou à l’œuvre d’une force magique.

Orphelin de mère depuis l’âgede quinze ans, le jeune homme est brave, courageux, mais reste émotionnellementfragile et introverti. Il vit une existence repliée sur lui-même et parvientdifficilement à s’ouvrir à de nouvelles rencontres, son plus proche compagnon semblantêtre Rotzko, son serviteur. Il ne se décide à quitter son pays qu’à l’âge devingt-trois ans pour visiter l’Italie. Ce départ lui fait découvrir denouvelles passions, de nouveaux centres d’intérêt : « L’esprit largement ouvert aux splendeurs de l’art, ils’enthousiasmait devant les chefs-d’œuvre de la peinture, lorsqu’il visitaitles musées de Naples, de Venise, de Rome et de Florence. En même, temps, lesthéâtres lui avaient fait connaître les œuvres lyriques de cette époque, et ils’était passionné pour l’interprétation des grands artistes. » Enfin,il rencontre finalement celle qui va changer sa vie, la cantatrice italienne laStilla qui devient sa femme, puis meurt dans d’étranges circonstances.

Sa fragilité émotionnellecontribue à le détruire : l’accusation portée contre lui par son ennemiRodolphe de Gortz, le désespoir dans lequel il plonge, tout contribue à luifaire retrouver l’isolement dans lequel il s’enterrait auparavant. Ce n’est quesur l’insistance de Rotzko qu’il entreprend de voyager en Europe, où il vadécouvrir le château des Carpathes, et où bientôt il entendra résonner la voixde la Stilla…

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le comte Franz de Télek >