Le diable au corps

par

Axes de lecture

Raymond Radiguet est né en 1903 et mort en 1923. C'est peu avant sa vingtaine qu'il publie deux romans qui connaîtront un grand succès : « Le diable au corps » et « Le bal du comte d'Orgel ». Son décès prématuré est dû à la fièvre typhoïde. On ne sait pas s'il se sentait déjà proche de la mort lorsqu'il a écrit les dernières lignes de « Le diable au corps » : « Un homme désordonné qui va mourir et ne s'en doute pas met soudain de l'ordre autour de lui. Sa vie change. Il classe des papiers. Il se lève tôt, il se couche de bonne heure. Il renonce à ses vices. Son entourage se félicite. Aussi sa mort brutale semble-t-elle d'autant plus injuste. Il allait vivre heureux. » qui semble lui être destinée.

Dans « Le diable au corps », il aborde les amours de deux jeunes gens en pleine période de guerre, des amours impossibles car illégitimes et qui finiront par être sanctionnés par la mort de l'infidèle.

Nous tenterons de déterminer le contexte historique de l'histoire ainsi que sa valeur autobiographique.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Axes de lecture >

Dissertation à propos de Le diable au corps