Le diable au corps

par

Le contexte historique

Ce roman se déroule au début de la première guerre mondiale, en France, dans la Marne.

La première Guerre Mondiale est une guerre qui dura de 1914 à 1918, opposant La Triple Entente (France, Royaume-Unis et Russie) à la Triple Alliance (Allemagne, Hongrie, Italie). Cette guerre fera de nombreux dégâts, tant sur le plan humain que sur le plan moral, économique et politique. La grande perdante de cette guerre sera l'Allemagne, qui se verra privée de beaucoup de choses et imposer de nombreuses règles.

Dans ce roman, beaucoup des villes présentées ont été censurées et ne nous sont montrées que sous la forme « Nous habitions à F… […] », « Bientôt, nous n'allâmes plus à J… ». Des suppositions peuvent être faites, quant aux villes que l'auteur cite mais rien de concret ne permet d'avancer de noms.

Nos deux héros semblent être issus de familles aisées puisque Marthe possède son propre appartement bien qu'elle ne travaille pas et le jeune homme peut, lui, se permettre d'arrêter ses études. Le narrateur n'a alors que 15 ans, et cette guerre semble pour lui n'être qu'un prolongement des grandes vacances : « Mais vint la guerre. […]A vrai dire, chacun se réjouissait en France. », « Tout cet ensemble me laisse un souvenir de feux d'artifices. ». De plus, bien qu'elle finisse par paraître longue aux adultes, cette guerre va permettre de donner lieu à la liaison entre Marthe et le jeune homme (« Je devais à la guerre mon bonheur naissant ») : sans elle, jamais ils n'auraient pu vivre leur amour car Jacques, le mari de Marthe, aurait été présent à ses côtés. La guerre nous semble donc présentée comme une « bonne » chose, ce qui est paradoxal au vu des dégâts qu'elle a occasionnés.

La guerre est assez peu abordée par l'auteur et pourtant son héros en est au cœur, puisque son idylle se déroulera au milieu des militaires. Quelques éléments permettent tout de même de confirmer la présence de cette guerre : les sœurs du narrateur trouvent un petit emploi auprès des hommes touchés par la guerre (« Mes sœurs, maintenant, allaient à J… porter des paniers de poires aux blessés »), il y a des soldats postés qui surveillent les allers et venues (« Je comptais cacher mon panier dans un buisson et le reprendre le lendemain. La guerre rendait cette chose dangereuse. En effet, au seul endroit où il y eût des buissons et où il était possible de cacher le panier, se tenait une sentinelle, gardant le pont de J… »), etc.

A sa sortie, le livre fit grand bruit car il était pour la plupart, offensant. En effet, que la guerre puisse être présentée comme « bienfaitrice » et qu'en plus on y parle d'adultère, cela choquait les esprits. Jacques, le soldat courageux qui défend sa patrie, est bafoué sans le savoir et sans que justice ne lui soit rendue. La morale du livre ne leur semble pas bonne et le livre reçoit donc un mauvais accueil.

Pour écrire son roman, Raymond Radiguet s'est inspiré de l'époque dans laquelle il vivait, prenant les éléments de son quotidien pour nous proposer un livre dont le contexte est véridique, nous permettant ainsi de nous ancrer dans son histoire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le contexte historique >