Le fantôme de Maître Guillemin

par

Frère Éon

Frère Éon est un vieil homme et un religieux au regard chaleureux. Carme de vocation, il est décrit par Martin comme un homme au « visage émacié par l'âge, au sourire discret, la tonsure religieuse ». Son apparence forte et calme séduit le jeune Martin qui le choisit comme confesseur. Cet homme religieux est très pieu, dévoué entièrement à Dieu, mais possède des avis sur la religion qui font débat parmi les professeurs de l'école. Ses idées sont considérées comme désuètes : « Pour lui, toute créature de Dieu est sacrée, et il refuse même de manger la chair des animaux. D'autres ne croient pas que le respect des créatures de Dieu soit à pousser si loin ». C'est son avis divergent sur la pratique religieuse ainsi que sa vieillesse qui le poussent à commettre trois meurtres : à ses yeux, il est criminel de disséquer un corps. En tuant les trois étudiants en médecine, il pense les empêcher de se parjurer et les sauver d'un grand péché : « Pense, mon fils, qu'il a quitté cette terre avant d'avoir le temps de commettre un péché assez grave pour lui fermer la porte du paradis. » Mais ses crimes ne pouvant rester impunis, afin de sauver le reste des étudiants et d'abréger la folie de son meilleur ami, frère Clément choisit de rompre les vertèbres de cet homme qu'il aimait tant.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Frère Éon >

Dissertation à propos de Le fantôme de Maître Guillemin