Le Faucon Déniché

par

Le fauconnier

Le fauconnier a la charge de dresser les faucons de chasse du seigneurGuilhem. C’est lui qui surveille et prend Martin la main dans le sac : « Rienn’échappe à ma vigilance » dit-il au jeune garçon. Il ne connaît qu’uneloi, celle ancestrale qui fait que « tous les faucons sont nécessaires auxchasses du seigneur. ». Il s’empare du faucon déniché par Martin, jette legarçon dans un cachot sans en aviser son maître et dresse l’animal à la chasse.L’affaitage – c’est ainsi que se nomme le dressage d’un faucon de chasse –prend du temps et le fauconnier est patient. Il a la passion de son métier etbientôt il transforme un oiseau ami en tueur.

À la fin du roman, il est indigné lorsque Martintente de reprendre son oiseau : « ce rustre ose disputer un oiseau àson seigneur ». Mais lui-même a osé emprisonner l’enfant sans en référer àsire Guilhem. Ce dernier le punit en le rabaissant : « Donnez-luivotre gant. Ses mains ne sont déjà que trop blessées » lui ordonne-t-il.Humilié, il jette le gant de fauconnerie aux pieds de Martin et s’éloigne augrand galop.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le fauconnier >