Le grand Meaulnes

par

La dimension autobiographique du roman

Pour écrire son histoire, l'auteur s'est inspiré de certains éléments de sa propre vie. Cependant, les aventures qui nous sont narrées ne sont pas toutes vraies, la plupart ne sortant que de l'imaginaire de son auteur.


A. L'utilisation de lieux communs


Pour créer le cadre de son livre, Alain Fournier a utilisé des éléments qui lui étaient familiers : l'histoire se déroule dans la région du Berry, et plus particulièrement dans le Cher, son département de naissance. Le village où il est né, la Ferté-Angillon, est également le lieu de naissance de son jeune héros, Augustin. Par ailleurs, si le domaine des Sablonnières n'existe pas, le paysage décrit est fortement inspiré de la Sologne, et son nom provient d'un hameau situé à la sortie de son village natal. On constate donc l'utilisation évidente d’une géographie personnelle pour bâtir le village, un cadre réaliste auquel le lecteur peut se référer et où évolueront ses personnages.


Inscrivez-vous pour continuer à lire La dimension autobiographique du roman >

Dissertation à propos de Le grand Meaulnes