Le grand troupeau

par

Olivier

Olivier est '' l'amant '' de Madeleine (car Joseph ne veut pas qu'ils se voient), il vit dans une ferme, celle des Gardettes qui est située sur un des plateaux un peu au-dessus du village. Comme les autres personnages, c'est un bel homme, en pleine santé, qui respire la force du sud de la France, ayant une chevelure noire, des beaux cheveux bouclés. Comme beaucoup d'hommes de la campagne, des hommes de la terre, de son époque, il est peu expansif, réservé, peu loquace et peu expressif. Il se confie peu, ne montre pas ses peurs, et ne parle que pour les choses importantes. Cependant, il a quand même quelques mots gentils pour Madeleine, ou ses amis '' il ne desserre ses lèvres minces que pour les mots de l’amitié et de l’amour ''.

Son histoire d'amour avec Madeleine est cachée, pour ne pas que Joseph les voie. La guerre le rend triste, lui fait perdre ses repères, son goût de la vie, sa verve et dès qu'il peut quitter le front, chaque permission, il redécouvre le bonheur et les choses simples qui le rendent heureux.

Bien que peu bavard, il est très sensible et donc très affecté par l'horreur de la guerre, la mort, et il en fait des cauchemars. Il sait de plus que Madeleine attend un enfant de lui, et comme elle il craint de ne jamais rentrer en vie et de le voir grandir, il considère que cette guerre n'est pas la sienne : '' l’autre bataille, elle avait recommencé, là autour. C’était pas la nôtre... ''. Sa guerre à lui, c'est de quitter le front et de retrouver sa famille : c'est ainsi qu'il se mutilera lui-même pour être déclaré inapte. C'est le symbole du désespoir et du gâchis moral de la guerre, qui ruine les...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Olivier >

Dissertation à propos de Le grand troupeau