Le Jour du chien

par

La jeune femme en pleine rupture

Un sentiment d’abandon fort l’habite. Et ce sentiment,elle se sent obligée de le reproduire chez l’autre : « Quelqu’unm’a abandonnée, autrefois. Depuis, j’abandonne tout le monde ». Elleest en route pour quitter celui qu’elle aime, parce que ce besoin d’abandonnerl’autre est presque vital pour elle. Elle donne l’impression au lecteur qu’ellese sent indigne d’être aimée et désirée ; l’amour lui fait peur. Pour nepas souffrir, elle préfère partir la première, sans jamais oser prendre derisques.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La jeune femme en pleine rupture >