Le Journal d’un monstre

par

Les parents

C’est un couple avec deux enfants : une fille que l’on peut qualifier de « normale » et un petit garçon monstre. Par peur du regard des gens, mais aussi par dégoût pour la chose qu'ils ont engendrée, ils enferment leur garçon à la cave et continuent une vie classique avec leur fille, dont ils fêtent d'ailleurs, dans cette nouvelle, l'anniversaire. Avec leur garçon, ils sont très durs : ils l'insultent, le rabaissent, le regardent avec dégoût et ne voient en lui qu'une chose répugnante dont le malheur les a dotés (« Elle l’a vu et elle a fait un bruit avec sa bouche et elle est allée loin. Elle a dit ohmondieu mondieu pourquoi m’avez-vous fait ça ? »). Les parents n'hésitent pas à le battre s'il leur désobéit, lorsqu’il détache par exemple sa chaîne pour regarder à la fenêtre, ou encore, lorsqu’il monte à l'étage. Pour eux, leur enfant doit à tout prix être caché du regard des autres. Ce ne sont pas de bons parents : ils pensent que, parce que leur enfant ne ressemble pas aux autres, il ne mérite pas de vivre. Pour eux, le petit garçon n’est qu’une chose que l'on peut battre et qui ne mérite aucune considération. A travers l'attitude des parents, l'auteur nous montre une vision cachée de ce qu'est la maltraitance envers les enfants, notamment les enfants différents à cause d'une infirmité physique ou mentale.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les parents >

Dissertation à propos de Le Journal d’un monstre