Le Livre de ma mère

par

Le narrateur

Le narrateur est perçu dans le récit de deux façons. Tantôt c’est l’homme qui rédige et l’auteur du roman, et à d’autres moments, c’est l’enfant, le fils des souvenirs qui sont mis en avant. Albert Cohen, le narrateur, est un bon fils, dans la mesure où il se comporte avec sa mère de façon respectueuse. Il est très attaché à elle, qui est sa complice, sa confidente et sa plus grande amie. Toutefois, il se sent coupable de ne pas avoir été aussi dévoué qu’il aurait pu l’être, et l’auteur du récit est particulièrement tourmenté par la mort de cet être cher. La rédaction du roman est la méthode qu’il choisit pour faire son deuil, mais il ne cesse de s’infliger la douleur de ses regrets

Le personnage du narrateur est un jeune homme d’allure attrayante, ayant un certain succès auprès des femmes et dans sa vie professionnelle. Il connaît grâce aux attentions que lui prodigue sa mère une enfance relativement heureuse, et sa jeunesse semble être riche en passions. Mais il ne se définit lui-même que par son rôle de fils.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le narrateur >