Le maître et Marguerite

par

Résumé

Le Maître et Marguerite est divisé en trois « actions » liées par un même personnage : Woland, incarnation de Satan.

 

Première partie

 

Dans le Moscou des années 1930, au soir d'une étouffante journée de printemps, deux citoyens discutent dans un parc. Le premier est Mikhaïl Alexandrovitch Berlioz, rédacteur en chef d'une revue littéraire et président du Massolit, association d'écrivains. L'autre est un jeune poète, Ivan Nikolaïevitch Ponyriev. L'objet de leur discussion est Jésus. Ils sont bien d'accord sur une chose : ce faux prophète n'a jamais existé, pas plus que le diable. C'est alors qu'un étranger intervient dans la conversation. Le quadragénaire richement vêtu parle russe très convenablement. Il affirme, en termes courtois mais d'un ton sans réplique, que Jésus a bel et bien existé. Il remonte alors d’environ deux mille ans dans le temps.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le maître et Marguerite