Le maître et Marguerite

par

Style d’écriture

Le roman est rédigé comme une comédie. La légèreté avec laquelle l’auteur approche les sujets dont il discute (religion, système politique de l’URSS, etc.) rend le texte accessible à tous. Aussi, Boulgakov a recours à des tons et styles d’écriture qui diffèrent en fonction des scènes qu’il narre. Par exemple, les actions qui se déroulent à Moscou sont racontées sur un ton festif, joyeux et voire farcesque ; tandis que les scènes de Jérusalem ont une connotation beaucoup plus spirituelle et apparaissent donc calmes et lyriques.

De plus, l’auteur utilise la force des éléments de la nature pour faire ressortir les différentes émotions de ses personnages à des moments donnés : feu de destruction, air, eau, etc. Ces éléments naturels offrent également au roman une dimension ondulante, car les émotions traduites diffèrent aussi fréquemment que l’auteur change de scène d’action.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Style d’écriture >

Dissertation à propos de Le maître et Marguerite