Le paysan parvenu

par

Le roman de formation

Le roman de formation est un roman qui suit le parcours d’un héros jusqu’à ce qu’il atteigne un idéal qui est celui de l’homme accompli et cultivé. A ce titre, il semble évident que ce roman est un roman de formation puisqu’il suit l’ascension sociale de Jacob qui est un parvenu. Ainsi, nous savons dès le début du récit que le personnage va atteindre cet idéal et il nous conte l’histoire de cette ascension. Toutefois, il convient de nuancer notre interprétation puisque le roman reste inachevé. Lorsque la 5ème partie s’achève, Jacob n’est pas encore parvenu : il vient de rencontrer Monsieur d’Orsan qui l’emmène au théâtre voir Mithridate de Racine.

Toutefois, Le Paysan Parvenu est un roman dont l’enjeu est moral. Les romanciers du XVIIIe siècle ont eu à cœur de rehausser la réputation du roman. Ils reprennent ainsi le dogme qui stipule qu’une œuvre, pour être considérée comme telle, doit plaire et instruire. Cette idée est effectivement présente au tout début de l’œuvre lorsque le narrateur explique le sujet de son roman : « Le récit de mes aventures ne se pas inutile à ceux qui aiment à s’instruire. Voilà en partie ce qui fait que je les donne ; je cherche aussi à m’amuser moi-même. »

De plus, même si Jacob parvient à gravir les échelons sociaux, il ne désire pas reproduire des comportements qui ne sont pas en adéquation avec ses valeurs. Par exemple, il ne veut pas être aussi arrogant que monsieur de Fécour lorsqu’il le rencontre à Versailles (4ème partie). Il provoque et souhaite son ascension sociale mais pas au mépris de ses valeurs morales. Un autre exemple peut être noté : lorsque...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le roman de formation >

Dissertation à propos de Le paysan parvenu