Le paysan parvenu

par

Roman à la 1ère personne

Sommes-nous face à une biographie véritable ou fictive ?

Le Paysan parvenu est une œuvre que l’on pourrait penser biographique ne serait-ce que par le sous-titre « ou les mémoires de M** ». Nous savons par avance qu’il s’agira d’un texte à la 1ère personne. Cependant, les faits réels ne sont pas l’objet de cette œuvre littéraire et nous avons affaire à un roman. Nous pouvons donc en conclure que nous sommes face à une biographie fictive.

L’auteur cherche, à travers le préambule, à légitimer l’œuvre comme biographie. Le lecteur est placé face un pacte biographique, c’est à dire que le narrateur établit une sorte de pacte où il affirme dire la vérité. Cependant dans ce cas présent, nous savons qu’il s’agit d’un roman, qui par définition est fictif.

De plus, la vitesse à laquelle se déroulent les évènements peut nous faire douter de la vraisemblance du récit. En effet, le roman s’étend sur une durée de quinze jours à partir de la rencontre avec Melle Haberd la cadette, à Paris, sur le Pont Neuf. Il semble peu vraisemblable qu’un homme soit confronté à tant de péripéties en si peu de temps.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Roman à la 1ère personne >

Dissertation à propos de Le paysan parvenu