Le père Goriot

par

Résumé

L’histoire débute en novembre 1819 quand un jeune provincial, Eugène de Rastignac, vient à Paris faire ses études de droit. Sa famille, de nobles vignerons en difficulté, se sacrifie pour payer au fils prodigue des études à la capitale en comptant sur sa réussite future, et l’étudiant doit s’installer dans une médiocre pension bourgeoise, rue Neuve-Sainte-Geneviève : la Maison-Vauquer, du nom de sa patronne, une veuve d’une cinquantaine d’années qui la régente, et qui se distingue par sa cupidité et son absurde prétention.

Éduqué, sensible et vif d’esprit, Eugène va découvrir peu à peu les entrailles de la vie parisienne, multipliant les rencontres, à commencer par celle des six autres pensionnaires de la Maison-Vauquer. Il y a là Mme Couture et sa pupille, Mlle Victorine Taillefer, orpheline de mère et reniée par un père pourtant très riche, lequel prétend réserver l’exclusivité de son héritage à son fils. Il y a aussi Mlle Michonneau, une vieille fille anguleuse et aigrie, et M. Poiret, un ancien fonctionnaire insignifiant. Plus remarquable, Vautrin est un imposant gaillard d’une quarantaine d’années, à la fois jovial et mystérieux, qui semble dominer tout ce petit monde sans se prendre au sérieux. Enfin il y a M. Goriot, un ancien vermicellier installé depuis quatre ans en ces lieux. Reçu d'abord avec les honneurs dus à un homme riche, sa situation financière s’est peu à peu...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le père Goriot