Le petit prince

par

Antoine de Saint-Exupéry

Antoine de Saint-Exupéry est un écrivain français mondialement connu pour ses œuvres à forte teneur autobiographique illustrant ses expériences d’aviateur, et pour son conte Le Petit Prince. Si ses collègues lui ont forgé une réputation d’aviateur distrait, c'est sans doute qu’à dix mille mètres d’altitude comme dans ses œuvres, l’écrivain mûrissait des méditations sur l’homme, son destin, la fraternité, que lui inspiraient les paysages immenses et la solitude qu’il chérissait.

 

Origines, formation

 

Antoine de Saint-Exupéry naît en 1900 à Lyon dans une famille issue de la noblesse ; son père, un comte, inspecteur d’assurances, meurt l’année de ses quatre ans. Il passe son enfance entre deux châteaux dans le Var et dans l’Ain, puis la famille s’installe au Mans alors qu’il a neuf ans. Lors de la Première Guerre mondiale, sa mère est infirmière-chef. Celle-ci prend grand soin de l’éducation de ses enfants et leur transmet son goût des beaux-arts. Le jeune Antoine étudie au collège jésuite de Notre-Dame de Mongré à Villefranche-sur-Saône, mais il est inscrit avec son frère dès 1915 chez les frères marianites de la Villa Saint-Jean à Fribourg (Suisse) pour favoriser leur épanouissement et libérer leur créativité.

Malgré une scolarité peu brillante, Antoine obtient son baccalauréat à dix-sept et part pour Paris étudier au lycée Bossuet. Deux ans plus tard il échoue à l’oral du concours de l’École navale et s’inscrit comme auditeur libre à l’École nationale supérieure des beaux-arts, section architecture. Pour financer ses études, il a de petits emplois, sera un temps figurant à l’opéra.

 

Influences

 

Alors qu’il est très jeune, il bénéficie de la lecture des histoires saintes et de contes que sa mère fait à sa nombreuse fratrie. Plus tard, il aimera beaucoup les romans de Dostoïevski et vouera un culte à Baudelaire. Il reniera par contre son goût d’adolescent pour les œuvres de Mallarmé, Heredia et Leconte de Lisle. Il aime par ailleurs le poète symboliste Albert Samain et les sonnets d’Henri de Régnier.

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >


Dissertation à propos de Le petit prince