L’Enchanteur pourrissant

par

Les magiciennes perfides

Médée,Dalila, Hélène et Angélique. Ces quatre femmes sont désignées dansl’œuvre sous le nom de « magiciennesles plus perfides telles qu’elles sont ».

Médée se réjouit vivement de lamort de Merlin : « Enchanteur !Je crache sur le sol, je voudrais cracher sur toi », alors que Dalilase vante d’avoir inspiré celle qui a mis fin à l’existence de Merlin : « La dame qui enchanta l’enchanteur luicoupa sans doute la chevelure, suivant mon exemple ». Hélène non plusn’est pas attristée par la mort de l’enchanteur, elle se borne à dire qu’ilétait inutile de se donner le mal de le tuer vu qu’« Ils savent s’entretuer sans que nous le demandions ». Elleest simplement curieuse de savoir pourquoi il a été tué. Seule Angélique sembleêtre d’un autre avis. Elle trouve qu’il n’y a pas de raison pour qu’une femmetue un homme, mais elle ne prend pas le parti de Merlin pour autant.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les magiciennes perfides >