Les Amours jaunes

par

Armor

Comme ce titre quin’est qu’une abréviation du terme Armorique le laisse entendre, cette partiecélèbre la Bretagne, dans tout ce qu’elle a de plus sordide mais aussi de plusbeau. C’est une des grandes singularités de Tristan Corbière que de s’attardersur cette région de la France. Sa célébration passe par une description sansconcession des paysages (« Paysagemauvais », « Nature morte ») et par laretranscription d’histoires et chants populaires (« Un riche en Bretagne », « SaintTupetu », « Rapsode foraine », « Cris d’aveugle », « LaPastorale de Conlie »).

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Armor >