Les Caractères

par

De la religion

La religion et le rapport de l’homme à Dieu sont abordés de long en large dans l’œuvre, en particulier dans les chapitres « De la chaire » où l’auteur s’interroge sur la religion et « Des esprits forts » où il parle de la foi. Il recommande aux hommes religieux de se départir des cérémonies, du superficiel et des tournures théâtrales pour donner plus d’importance au message qu’ils veulent transmettre, et aux athées de prendre la peine de croire en Dieu car il n’y a pas de plus « grande faiblesse que d'être incertains quel est le principe de son être, de sa vie, de ses sens, de ses connaissances, et quelle en doit être la fin ».

Pour La Bruyère, la religion devrait se suffire à elle-même. Le message religieux étant, dans sa substance, parfait en tous points, il ne devrait point y avoir besoin d’enjoliver le culte de quelque façon que ce soit, car ces embellissements superflus tendent à associer dans l’esprit du fidèle le prêche au prêcheur et tous les prêcheurs ne sont pas doués de la même éloquence ou de la même vertu. Il faudrait donc prendre garde à ne pas confondre l’homme croyant en lui faisant considérer autre chose que le message divin.

De même qu’il s’adresse au clergé, l’auteur s’adresse aux croyants et surtout aux athées. Il appelle par ironie l’athée l’esprit fort. Il met en garde ceux qui s’attachent aux biens matériels au détriment du salut de l’âme, il rappelle le danger qu’il y a à s’exposer à d’autres cultes. Et il dénonce l’hypocrisie religieuse dont font preuve la plupart des hommes :

« L'on doute de Dieu dans une pleine santé, comme l'on doute que ce soit pécher que d'avoir un commerce avec une personne libre. Quand l'on devient malade, et que l'hydropisie est formée, l'on quitte sa concubine, et l'on croit en Dieu. »

Plus encore, l’auteur est partisan du droit divin qu’a le roi à régner et ne conçoit aucune distinction entre la personne et l’office du Prince. Ainsi, tout bon croyant ne peut douter du droit légitime qu’a le Prince sur le royaume. Il en découle qu’une dévotion et un respect religieux...

Inscrivez-vous pour continuer à lire De la religion >

Dissertation à propos de Les Caractères