Les enfants terribles

par

Résumé

En plein hiver, Paul, un jeune garçon de quatorze ans, se trouve dans la cour du lycée Condorcet à Paris. Les adolescents qui l’entourent se livrent à une bataille de boules de neige pendant laquelle Dargelos, un mauvais élève, jette à Paul en plein cœur une boule de neige où se dissimulait une pierre. Paul s’effondre. Dargelos sera ensuite renvoyé du lycée pour avait jeté du poivre au nez du proviseur.

Paul est soigné par sa sœur Elisabeth, surnommée Lise, âgée de douze ans. Il est alité et va rester longtemps dans sa chambre, un endroit particulier où vont se dérouler des évènements importants : la pièce représente toute sa vie, il l’a décorée de nombreuses photos des stars de l’époque mais aussi de brigands. Cette chambre est le lieu de tous les exploits, où le frère et la sœur laissent leur monde aller en fonction de leur imagination délirante. Ils refusent en effet de se confronter au monde réel et sérieux des adultes. Ils vivent dans leur chambre commune comme bon leur semble, comme des enfants éternels. Ils y ont caché un trésor fait d’objets disparates dont seuls eux connaissent la signification.

Elisabeth se montre dévouée et aimante ; les deux frère et sœur sont très complices et complémentaires, ils jouent beaucoup pour lutter contre l’ennui, se taquinent sans fin. Parmi les amis de Paul figure Gérard, qui en secret aime Lise, très jolie, et qui va d’ailleurs devenir mannequin pour la haute couture en grandissant. Gérard a l’immense honneur de pouvoir rejoindre Paul et Lise dans leur chambre et de jouer avec eux ; il est donc introduit à leur monde.

La mère de Paul et Elisabeth meurt et les enfants sont laissés un peu plus à eux-mêmes. Mais loin d’être déprimés, ils se sentent simplement plus libres sans elle. Ils n’ont plus de parents mais sont gardés par Mariette, une dame qui tient la maison.

Elisabeth, dans le cadre de son nouveau métier de mannequin, rencontre Agathe, qui devient son amie proche et se voit elle aussi admise dans la chambre fabuleuse des enfants terribles. Paul la première fois qu’il la voit trouve qu’elle ressemble fort à Dargelos, l’élève turbulent qui l’avait blessé, qu’il admirait secrètement pour son côté rebelle. Il tombe amoureux d’Agathe mais n’en parle à personne ; il se montre même distant.

Quelque temps après, Elisabeth se marie avec Michael, un Américain de quarante-sept ans, très riche mais bien plus vieux qu’elle. Elle s’apprête donc à quitter la chambre magique et à aller vivre ailleurs, s’émanciper, mais Michael meurt dans un accident de voiture le jour même de leur mariage, comme si quelqu’un ou quelque chose veillait au-dessus des membres de la chambre, afin que nul ne s’en éloigne.

Suite à cet événement, Paul, Gérard et Agathe vont vivre à l’hôtel dont Elisabeth a hérité pour l’aider à surmonter le deuil et la solitude. Paul, en hommage à leur passé, essaie de reconstituer une chambre dans la grande galerie de l’hôtel comme celle qu’ils ont toujours connue. Il la monte avec ce qu’il trouve, notamment des paravents et des draps. Alors qu’elles sont seules entre femmes, Agathe avoue à Elisabeth qu’elle est amoureuse de Paul. Elisabeth trouve peu après un télégramme envoyé par Paul où son frère avoue son amour à Agathe. Elle le garde pour elle et décide de court-circuiter ces liens amoureux qui allaient se nouer.

Non seulement elle ne va pas transmettre le message, mais elle va même aller à l’encontre des sentiments des deux jeunes amoureux, en convainquant Agathe que Paul ne l’aime pas et qu’elle devrait l’oublier. Elle s’arrange même pour la convaincre que Gérard et elle sont faits pour être ensemble et les faire se marier. Paul pendant ce temps voit son état de santé se dégrader ; il n’en peut plus de vivre et préfèrerait mourir, ne recevant pas en outre de réponse d’Agathe. Celle-ci, mise au courant de son état, va faire au plus vite pour le rejoindre et lui avouer ses sentiments mais il est trop tard : il s’est suicidé en consommant une boule de poison que Dargelos, rencontré par hasard par Gérard, a fait passer à leur ami commun, qui rappelle bien sûr la boule de neige du début, symbole d’un destin qui n’oublie pas celui qu’il devait frapper.

Avant de mourir, le temps que le poison fasse effet, Paul avoue à Agathe la vérité de ses sentiments. La jeune femme comprend alors qu’Elisabeth les a trahis tous les deux. Lise, découverte, Lise l’incestueuse, la gardienne la chambre, celle qui refuse que nul ne s’en éloigne en se mariant, et ne supportant pas l’idée que son frère en aime une autre, se suicide à son tour en se tirant une balle dans la tête. En mourant, elle s’écroule sur le paravent qui avait été disposé par son frère pour reconstituer leur chambre magique, symbole que ce lieu mythique représentait totalement le couple de ses fondateurs et ne peut que disparaître avec eux.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >