Les filles du feu

par

Les femmes dans Les Filles du Feu

Il s’agit d’Angélique, d’Aurélie, de Sylvie, d’Adrienne, de Jemmy, d’Octavie, de Corilla et d’Emilie. Elles sont toutes des femmes de fort caractère qui se distinguent par leurs charmes autant que par leur volonté. Les descriptions physiques de ces femmes sont variées, de même que leurs conditions respectives.

Angélique, l’héroïne qui suit son amant en exil après avoir dérobé à son père un peu d’argenterie, lui reste fidèle et dévouée malgré l’exil dans lequel ils vivent et les maladies qui les affligent (malgré les circonstances qui font que son époux sombre dans une vie de débauche, dilapidant dans la boisson ce qu’elle peine à gagner et finissant par la battre sous l’emprise de la jalousie).

De même Sylvie qui dans son village natal « vivait au milieu d'eux comme une fée industrieuse, répandant l'abondance autour d'elle » ou Jemmy, irlandaise de souche qui après cinq ans de captivité chez les indiens, s’est retrouvée mariée au chef de leur tribu selon ses conditions à elle, et à force de résistance et de volonté :

« Jemmy O'Dougherty, ronde et fraîche jeune fille, ayant une gracieuse figure de lutin, des joues bien roses, un cou de cygne, des yeux d'un bleu grisâtre, dont certains regards faisaient mal, enfin un petit nez tant soit peu aquilin, qui faisait supposer à celle à qui il appartenait une certaine dose de sagacité et aussi d'assurance et d'inflexibilité irlandaises, dont son futur époux devait attendre quelque signification en bien ou en mal. »

C’est encore le cas de Corilla qui, sachant se montrer entreprenante décide de déjouer la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les femmes dans Les Filles du Feu >

Dissertation à propos de Les filles du feu