Les grandes espérances

par

Un mystérieux bienfaiteur

L’ascension sociale de Pip se produira progressivement, notamment dans la deuxième partie de l’ouvrage. En effet, un homme de loi vient l’informer du fait qu’un mystérieux bienfaiteur souhaiterait qu’il s’installe à Londres. Cette requête a alors pour but de parfaire l’éducation du jeune homme et d’en faire un gentleman accompli. Pip acceptera donc, ouvrant son être tout entier à de grandes espérances. Ce faisant, il sortira de l’environnement de son enfance jusque-là marqué par la pauvreté, afin d’intégrer la haute société. Il se laissera aller à quelques excès, devenant notamment très dépensier. Il ignore toutefois l’identité de son bienfaiteur et se perd en conjectures, croyant notamment qu’il s’agit de miss Havisham. La vérité ébranlera sa vie. Il la découvrira dans le vingt-troisième chapitre du livre, où, justement, par un curieux hasard, il fête son vingt-troisième anniversaire. Dans la nuit tempétueuse, il ressent un sombre pressentiment et s’entend appelé. Il part en direction de la voix et reconnait un forçat qu’il avait jadis secouru. Ce dernier lui révèle qu’il est son bienfaiteur, s’attarde avec fierté sur la métamorphose qu’à subit Pip suite à son aide ponctuant ses propos par : « Je suis ton second père ». Pip en sera profondément horrifié et comprendra que du fait de son ascension sociale, il s’est rapproché d’un criminel recherché par la justice. Toutefois il finira par s’attacher à Magwitch et sera présent à ses côtés jusqu’aux derniers instants de sa vie.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un mystérieux bienfaiteur >

Dissertation à propos de Les grandes espérances