Les Thibault

par

Le Cahier gris

Roman de l’écrivainfrançais Roger Martin du Gard publié en 1920, Le Cahier gris constitue le premier tome de la saga intitulé Les Thibault.

Au début du roman,on assiste à l’énervement de monsieur Thibault, un dimanche soir, dont le filsJacques ne rentre pas de la journée. Venu à l’école avec son autre fils, ledocteur Antoine, il affirme à l’abbé Binot que Jacques prétend être consigné,ce que le religieux infirme.

Profitant de l’occasion,l’abbé Binot parle au père et au frère de la récente découverte d’une « amitiéparticulière » que Jacques, qui souffre en réalité d’un manque d’attentionde la part de son père, entretient avec un certain Daniel de Fontanin, un élèveen troisième au lycée, protestant.

Cette amitié permetau jeune garçon de faire la découverte de divers auteurs comme GabrieleD’Annunzio, Jean-Jacques Rousseau, Émile Zola ou encore Victor Hugo etLamartine.

Il tenait aussi uncahier de correspondances gris que les responsables de l’école ont découvert etconfisqué. La veille, le samedi, Jacques a fait une scène violente à l’abbéBinot qui s’est trouvé dans l’obligation de l’enfermer durant une heure.

Malgré l’affirmationd’Antoine selon qui les Thibault sont des violents, son père est atterré,surtout après le récit de la suite des évènements que l’abbé Binot leur fait,celui-ci étant convaincu qu’un mauvais camarade a « compromis la pureté »de Jacques.

Dans son calvaire,le père peut au moins compter sur son fils aîné et l’on comprend rapidement larelation qui existe entre eux et celle qu’il a avec Jacques en lisant : « Il avait de l’affection pour son filsaîné […] mais les extravagances et les écarts de Jacques l’atteignaient […] dans sonamour-propre. »

Mais les Thibault nesont pas les seuls à s’inquiéter car Daniel de Fontanin n’est pas non plus rentréchez lui. Sa mère l’annonce à Antoine qui vient le lundi suivant poser desquestions à ce jeune garçon de quatorze ans tout en lui précisant que son mari estabsent de Paris sans lui révéler qu’il ne vit plus avec eux.

La mère estsoucieuse de la santé de sa fille Jenny qui semble également s’inquiéter de l’absencede son frère et qui paraît connaître des détails que sa mère ignore.

Plus tard, madame deFontanin va se présenter chez les Thibault où il y a grand monde car l’abbéBinot y est avec le secrétaire particulier de Mgr l’Archevêque de Paris, l’abbéVécard.

Sont égalementprésents le secrétaire de monsieur Thibault, M. Chasle, ainsi que la nursed’Antoine et de Jacques, mademoiselle de Waize qui vit avec la famille depuisla mort de Mme Thibault, il y a quatorze ans de cela.

Néanmoins, la mèreéprouvée ne peut trouver appui auprès de monsieur Thibault qui craint avanttout que la combinaison de leurs efforts ne soit préjudiciable à sa situationpolitique et à son nom de famille.

Ainsi, madame deFontanin ne trouve aucun réconfort et au contraire, elle est accablée par toutce qu’on lui dit, refusant de lire une quelconque ligne dans le cahier gris etsurtout mettant en garde le père de Jacques contre le recours à la police, pourtantdéjà effectif.

Parmi tout ce monde,Antoine est le seul à éprouver réellement de la compassion pour elle, contrairementaux hommes d’église, et il est entendu qu’il la mettra au courant à la moindrenouvelle.

Décidée à retrouverson fils, madame de Fontanin va trouver Mariette, une bonne qu’elle a renvoyéesix mois auparavant, pour lui demander l’adresse de son mari, et celle-ci luiconseille de demander à Noémie Petit-Dutreuil, mettant en même temps sonancienne maîtresse au courant de ce qui se passe entre son mari et sa cousine.

Toutefois, Noémie,qui finit par lui avouer que le mari de Thérèse de Fontanin l’a trompée, ne peutlui donner comme conseil que de demander l’adresse de la bonne qui avaitfricoté avec lui et qui partit par la suite avec le concierge.

Ainsi, Thérèse écritun télégramme à Victorine le Gad à l’adresse des parents de celle-ci et adresseégalement une lettre au pasteur James Gregory de la Christian Scientist Societypour lui demander son aide.

Le pasteur arrivechez la famille de Fontanin le mercredi pour découvrir que Jenny a la méningitecomme l’a diagnostiqué le médecin Antoine Thibault qui y est avec deux autresmédecins.

Les médecinss’accordent pour dire que Jenny est perdue mais ce n’est pas l’avis del’étrange pasteur qui prédit à Thérèse que sa fille mourra si elle ne chassepas tout le monde qui se trouve chez elle. Ainsi, grâce surtout à leur veilléede prières, malgré le manque d’assurance de sa mère au début, Jenny est sauvée.

Mais en est-il demême pour son frère Daniel et l’ami de celui-ci Jacques Thibault ? Cesdeux jeunes garçons se sont dirigés vers Marseille, ignorant tout desdifficultés que rencontrent leurs familles à ce moment et ne pensant qu’à allervivre leur amour à Tunis.

Néanmoins, Daniel, intelligent,a commencé à se raviser, avançant à Jacques, le cancre, que la punition apeut-être assez duré, ce que ce dernier ne conçoit pas, menaçant même de sedonner la mort alors qu’au fond de lui, il ne peut s’empêcher d’éprouverégalement de la haine pour Daniel.

Ils se quittent etDaniel, qui regrette d’avoir suivi Jacques, finit par être hébergé par une damequi le met dans son lit le lendemain, ce qu’il se garde d’avouer à son amiquand ils finissent par se retrouver pour se diriger vers Toulon.

Mais ils n’y arriventjamais car des gendarmes les ramènent à Marseille où on les reconnaît commeétant Daniel de Fontanin et Jacques Thibault malgré les faux noms qu’ils donnent.

Au final, Daniel estheureux de retrouver sa mère et sa sœur, son père arrivant également ce soir-làpour apprendre que Thérèse voulait mettre fin à leur vie commune pour de bon.

Quant à Jacques, ilrevient chez lui avec son frère, il est étreint par mademoiselle, mais surtout ildoit faire face à son père qui fait mine d’être détaché et dur en ce qui leconcerne, creusant inéluctablement le fossé entre eux.

Pourtant, après sonentretien avec l’abbé, il a l’explication de certains détails du soir, et lapreuve que son père l’attendait réellement. Néanmoins, apprendre qu’il va êtreéloigné lui cause du chagrin et de la colère, d’où son billet à Daniel danslequel il reparle de se suicider.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Cahier gris >