L’Olive

par

Résumé

L'Olive est un recueil de poèmes de Joachim du Bellay, poète français célèbre pour avoir formé la Pléiade, un groupe de sept poètes, avec notamment Pierre de Ronsard. À travers son œuvre, l'auteur procède à une sorte de célébration d'une maîtresse imaginaire, inspirée de Pétrarque.

L'Olive regroupe un ensemble de cinquante sonnets environ, qui furent écrits pour la première édition en 1549, auxquels se sont ajoutés plus de 60 poèmes lors de la publication officielle en 1550 aux éditions Corrozet et ensuite aux éditions L'Angelier.

Le titre est polysémique et reste ambigu. On peut estimer que Du Bellay a essayé de mêler les identités humaine et végétale. Cette figure de femme est un pur produit de l’invention du poète ; c'est en cela que l'on retrouve la figure de la maîtresse imaginaire, thème qu’il emprunte au célèbre maître italien Pétrarque, duquel il s’inspire également pour la forme du recueil, notamment du Canzoniere ou Rerum vulgarium fragmenta, recueil de 366 poèmes consacrés à son amour intemporel, Laure. Du Bellay assimile en partie la culture de la plante et celle de la femme, liée aussi à la production mais de la poésie en tant que muse de l'esprit. Dans l’ensemble, ce recueil traite d’une femme parfaite, que le poète décrit, aime, mais qui ne l’aime pas en retour. De cet amour qui n’est pas réciproque naît une douleur...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de L’Olive