Nous sommes cruels

par

Marie

Meilleure amie de Camille, Marie part quelque temps s’installer à New York avant de poursuivre une khâgne aux côtés de son amie. Leur correspondance est principalement faite de lettres et de courriels. Si elle succombe au charme de Julien, jamais elle ne mesure l’étendue des liens qui l’unissent à Camille. Elle ne saisit pas non plus entièrement la cruauté dont fait preuve son amie tout au long du récit.

Marie est à l’exact opposé de Camille. Elle est d’ailleurs présentée comme quelqu’un de « pur » et empli de « bonté » quand son amie est décrite comme cruelle. Cette jeune fille constitue, pour les deux laclosiens, la représentation idéale de l’inaccessible Mme de Tourvel. Mais la jalousie de Camille met rapidement fin à cette première distribution et c’est Diane qui reprend le rôle. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Marie >