Paix à Ithaque !

par

Le cadre classique : la mythologie antique

L'auteur, comme le titre peut l'indiquer, a repris le cadre de l'Antiquité grecque, mêlé à la mythologie. Le cadre géographique n'est autre que le royaume du célèbre héros des œuvres d’Homère : Ulysse. Marai reprend ainsi tout le cadre, tous les éléments du mythe ainsi que l'île située dans la mer Ionienne, près de la Grèce. On retrouve dans le texte les rapports entre les êtres humains et les Dieux, les monstres marins et terrestres surnaturels, ainsi que les demi-dieux tels qu’Ulysse.

Les thèmes sont directement repris de l’Iliade et de l'Odyssée, c'est-à-dire les combats, le destin, la mort, l'amour, la vie, l’immortalité et les tentatives vaines des humains pour échapper à leurs conditions, décidées par les Dieux.

Cependant, si de nombreuses similitudes peuvent être tracées entre les œuvres antiques d'Homère notamment et le roman de Marai, ce dernier prend de nombreuses libertés, surtout quant à la personnalité d'Ulysse et aux détails apportés. La question du titre par exemple, avec La paix, et le point d'exclamation '' ! '' à la fin, tranchant avec les mots. C'est comme un oxymore entre la douceur et quiétude de la paix et l'agitation et énervement liés à ce point d'exclamation. Cela exprime bien la confusion qui a pu régner dans la cité d’Ithaque une fois Ulysse de retour, qui avait rempli sa mission, gagné face aux dieux, au moment même où son propre fils Télégonos, ignorant qui il tuait, réalisait l'oracle émis par Delphes. En effet, des années auparavant, cet oracle lui annonçait qu'il tuerait lui-même son père, Ulysse à son retour de mer, qui serait son dernier voyage avant l'ultime aller vers les cieux.

La mort du père par le fils relie bien ce roman à la mythologie grecque, où ce thème apparaît bien souvent, tout comme les nombreux complexes développés depuis en psychologie, tous liés aux relations compliquées entre les parents et leurs enfants.

On retrouve ainsi les êtres humains et leur combat toujours mené en vain pour lutter et conjurer le sort annoncé par les oracles. Télégonos n’en saura jamais plus sur son père et ne parviendra pas, comme dans toutes les tragédies et mythes grecs à conjurer son destin tragique. Le cadre classique est bien maintenu, par le fait que lorsqu'un oracle prédit quelque chose, que ce soit bien ou mal, on ne peut y échapper, jamais, et il n'y fera pas exception.

Cependant la magie de la mythologie et la présence des Dieux se font moins fortes que dans l'Antiquité, les personnages sont bien moins flamboyants. L'auteur se questionne sur la paix, la valeur des hommes, la construction d'un héros et sur son époque, d'où les références à son temps et les anachronismes nombreux et volontaires.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le cadre classique : la mythologie antique >