Pantagruel

par

Panurge

Panurge fait la rencontre de Pantagruel alors qu'il vient de fuir du pays des Turcs où il a fait mauvaise fortune. Il est un homme cultivé aux prouesses linguistiques grandioses, mais contrairement à Pantagruel qui incarne la vertu, Panurge semble incarner une certaine malice et une espièglerie bénigne. Il est toujours disposé à jouer de mauvais tours à d'autres et il est grand amateur de bonne chère.

« Panurge estoit de stature moyenne nu trop grand ny trop petit, et avoit le nez ung peu aquillin faict à manche de rasouer. Et pour lors estoit de l’aage de trente & cinq ans ou environ, fin à dorer comme une dague de plomb, bien galand homme de sa personne, sinon qu’il estoit quelquepeu paillard, & subiect de nature à une maladie qu’on appeloit en ce temps là, faulte d’argent, c’est douleur non pareille : toutesfois il avoit soixante & troys manieres d’en trouver tousiours à son besoing, dont la plus honnorable & la plus commune estoit par façon de larrecin furtivement faict, malfaisant, bateur de pavez, ribleur s’il y en avoit en Paris : & tousiours machinoit quelque chose contre les sergeans & contre le guet »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Panurge >