Péplum

par

A .N., la narratrice

L’héroïne de l’histoire est une écrivaine qui s’appelle « A.N. », ce qui laisse tout le loisir au lecteur d’imaginer qu’il s’agit làde l’auteure, Amélie Nothomb. Femme apparemment ordinaire, elle semblecependant avoir plus d’idées que les autres puisqu’elle émet un jourl’hypothèse que les catastrophes naturelles ne seraient pas liées au hasardmais seraient provoquées par les scientifiques du futur. Elle souhaite exposercette idée dans son nouveau roman. Cependant, peu de temps après avoir expliquéson idée à son éditeur lors d’un entretien, tandis qu’elle se fait opérer, elleest kidnappée par Celsius, un scientifique du futur alerté par le fait qu’elleait pu soupçonner la vérité. Elle se retrouve donc en 2580. Ne croyant pas à sa« transportation » dans le futur dans un premier temps, elle commenceun dialogue avec son ravisseur pour tenter de comprendre le monde tel qu’il seprésente six siècles plus tard et la raison de sa capture.

Elle montre un caractère fort, elle s’avère assez buté et nese laisse pas faire par son ravisseur qui tente de contrer ses propos. Elletente néanmoins d’être ouverte à ce que lui explique Celsius, malgré la façon détestablequ’il a de se comporter. Elle espère qu’il va la renvoyer à son époque. Face àce qui lui arrive, elle passe par toutes les réactions : perplexité,accablement, espoir…

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur A .N., la narratrice >