Phèdre

par

Acte IV

Œnone explique à Thésée que c’est Hippolyte qui a avoué son amour à Phèdre. Elle lui montre l’épée du prince, qu’elle a gardée comme preuve. Thésée la croit et devient fou de colère. Dans la scène suivante, une dispute éclate entre le père et le fils ; Thésée ordonne à Hippolyte de partir sur le champ. Pour se justifier, Hippolyte lui explique que c’est Aricie qu’il aime, et non sa belle-mère. Le roi n’y croit pas et sa colère ne fait que croître. Le roi demande à Neptune de punir son fils par la mort. Dans le monologue qui suit, il se montre partagé entre sa rage et l’amour qu’il portait, et porte toujours à son fils.

Phèdre rejoint son mari et lui demande d’épargner Hippolyte. Thésée l’informe que Neptune se chargera de son cas. Elle se décide à avouer sa faute pour sauver l’homme qu’elle aime, mais elle apprend qu’Hippolyte est amoureux d’Aricie ; elle choisit finalement le silence.

Seule sur scène Phèdre exprime au cours d’un monologue toute sa jalousie. Œnone la rejoint et sa maîtresse lui explique qu’Hippolyte, que l’on croyait haineux envers toutes les femmes, a en réalité succombé à Aricie. Bouleversée, la reine fait d’Œnone la responsable de sa...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Acte IV >

Dissertation à propos de Phèdre