Phèdre

par

Acte V

Hippolyte demande à Aricie de partir avec lui et lui propose qu’ils se marient ; elle sera alors libre. La jeune fille pense tout d’abord qu’il serait plus judicieux d’essayer de disculper son amant. Après tout, il est innocent devant les dieux. Très  hésitante, elle finit par accepter. Hippolyte s’en va lorsque Thésée arrive.

Aricie demande à Ismène de préparer leurs affaires puis entame une discussion avec le roi. Thésée ne veut rien entendre quand l’amante de son fils essaie de le disculper. Elle part, laissant Thésée seul et troublé. Il demande alors qu’on fasse venir Œnone pour qu’elle éclaircisse la situation. Ce n’est pas Œnone qui vient mais Panope. Elle lui explique que la confidente de Phèdre s’est suicidée en se jetant dans la mer. Phèdre est dévastée et veut se tuer. Le roi décide alors de faire rappeler Hippolyte pour lui demander à nouveau des explications. Il supplie Neptune d’oublier la sanction prononcée dans l’acte précédent. Il trouve Théramène qui lui apprend la mort de son fils, terrassé par « un monstre furieux », et qui lui répète ses derniers mots. Ayant découvert le cadavre de son amant, Aricie est « tombée pâmée » à ses pieds.

Dans la dernière scène, Phèdre explique la vérité à Thésée : c’était bien elle qui était amoureuse d’Hippolyte, et non le contraire. Elle lui apprend également qu’elle a ingurgité du poison avant son arrivée, et elle meurt après sa confession.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Acte V >