Phèdre

par

Une mort inexorable

- Phèdre est déterminée par le destin que lui ont imposé les Dieux. Elle ne peut y échapper, et ne peut disposer de son existence. La lutte qu’elle mène dans le but de se libérer de cette fatalité est vaine. En effet, malgré ses efforts pour mettre fin à sa passion pour Hippolyte, elle se réveille inexorablement à sa vue. Hippolyte, est également victime de son destin, ou plus précisément du destin de Phèdre.

- Cette mort peut également être prise comme une délivrance. En effet, elle met fin à la souffrance que subissent les personnages. De plus, on constate que le dernier mot de Phèdre est «pureté», ce qui attribue une notion de purification à cette mort : en mourant, elle se délivre à la fois de ses vices et de sa souffrance.

Phèdre est donc une œuvre tragique du classicisme. En effet, elle relate une machine infernale déclenchée par des Dieux avides de vengeance. Phèdre est une victime tragique, subissant un amour non réciproque et non voulu, douloureux et source de souffrance. Elle n’est pas maître de son existence et subit les événements, ce qui l’amène à son issue fatale qu’est la mort. Aujourd’hui encore, cette œuvre est considérée la tragédie par excellence.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une mort inexorable >

Dissertation à propos de Phèdre