Robur le conquérant

par

De l’entêtement des membres du Weldon-Institute

Certes, Robur, lors de sa présentation, a peut-être montré trop de véhémence quand il s’est agi pour lui de se moquer de la théorie chère aux membres du Weldon-Institute, mais il n’en est pas moins vrai que sa théorie avait la raison avec elle. Voyant qu’il ne parviendra pas à les convaincre par le discours, Robur décide d’enlever les deux figures les plus éminentes dudit Institut : Uncle Prudent et Phil Evans.

À ce stade, le roman met l’accent sur l’entêtement conservateur, rétrograde, voire enfantin des membres du Weldon-Institute. On voit comment tout au long de leur voyage forcé, Robur les met face au fait accompli : que la théorie du « plus lourd que l’air » a non seulement du mérite, mais qu’elle permet de parvenir à des résultats qu’on ne pourrait sans doute jamais atteindre en appliquant la théorie du « plus léger que l’air ».

« Quel ballon, si perfectionné qu’il fût, aurait été apte à rendre un pareil service ! Et, entre eux, Uncle Prudent et Phil Evans durent en convenir, bien qu’ils fussent dans une disposition d’esprit à nier même l’évidence. »

Pourtant, les deux passagers malgré eux de l’Albatros s’obstinent à faire preuve d’entêtement. Ils refusent d’admettre les prouesses de la technologie qui se présente à eux et ne pensent qu’aux moyens d’échapper à leur ravisseur. S’il est vrai qu’au fur et à mesure que les jours passent ils sont contraints d’admirer la supériorité de l’Albatros, la colère qu’ils éprouvent du fait de leur enlèvement les empêche d’attacher l’importance qu’il convient à l’innovation qu’ils ont sous les yeux, et dont ils font l’expérience directe. Pour des savants, cette importance devrait surpasser leur intérêt personnel et leur désir de vengeance, mais Jules Verne met en scène des personnages « intéressants », c’est-à-dire des personnages propres à ménager une intrigue dynamique, qui font preuve d’un fort caractère donnant lieu à des oppositions tranchées. Le roman devient donc l’illustration de la morgue du savant enclin à privilégier la notoriété, du moins l’admiration de ses pairs, la lutte virile, et qui a peu à avoir avec le scientifique plus désintéressé, simplement admiratif de la nature comme de la science et de la technique.

 « il y avait en eux une telle somme de haine contre Robur et les siens que le sacrifice de leur propre vie paraissait tout indiqué pour détruire, avec l’Albatros, ceux qu’il emportait dans les airs. Que l’acte fût insensé, odieux même, soit ! Mais voilà où ils en étaient arrivés, après cinq semaines de cette existence de colère qui n’avait pu éclater, de rage qui n’avait pu s’assouvir ! »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur De l’entêtement des membres du Weldon-Institute >