Sacrées Sorcières

par

La grand-mère

Son nom n'est jamais donné au cours du livre. C'est une femme forte, massive, très vieille et très ridée, qui fut « sorcièrologue », mais qui se trouve maintenant à la retraite. Sa grande connaissance lui vient donc de son métier mais aussi du fait que les premières sorcières viennent de son pays, la Norvège. Elle sait tout ce qu'il faut savoir sur elles mais ne semble pas connaître toutes les règles et lois en vigueur dans la vie « normale » puisqu'elle propose un cigare à son petit-fils et qu'elle enfreint allègrement certaines règles de savoir-vivre. Elle a rencontré des sorcières lorsqu’elle était plus jeune, et c'est à cause d'elles qu’elle a perdu un pouce à l’une de ses mains.

Elle se charge de son petit-fils à la mort de ses parents. Avant d’aller vivre en Angleterre, où les sorcières sont les plus féroces, elle lui inculque tout son savoir à leur sujet. C'est une femme sûre d'elle, capable de conserver un calme olympien et pourvue d’une grande répartie. Elle va être d’une grande aide pour son petit-fils au cours de l'histoire.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La grand-mère >

Dissertation à propos de Sacrées Sorcières