Turcaret

par

Turcaret

C’est le financier de la pièce. Il est séparé de sa femme, Mme Turcaret, à qui il a payé un appartement hors de la ville pour être loin d’elle. Il est amoureux de la Baronne : « Je suis si occupé, si possédé de vos charmes… », à tel point qu’il lui a promis de l’épouser.

Néanmoins, Turcaret est aussi naïf, ce qui constitue l’ironie de son caractère. Il est assez intelligent pour dérober les gens honnêtes, mais il ne l’est pas pour déceler les ruses de la Baronne qui profite de l’amour qu’il lui porte. Il lui a offert une bague en diamants, un chèque de 10 000 écus, et il cherche toujours à lui plaire en la gâtant de différents cadeaux : « je cours chez Dautel vous acheter une caisse de porcelaines de Saxe d'une beauté . . . . ». Il se charge même de payer les dettes que la Baronne avait accumulées dans son mariage (d’après un acte précédemment signé). Comme Marine le décrit elle-même : « il a de l'argent, il est prodigue et crédule; c'est un homme fait pour les coquettes ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Turcaret >

Dissertation à propos de Turcaret