Une lampe, le soir

par

Rosa Emerson

Rosa Emerson est la femme de Thede. Elle est aussi sévère que son mari. Etant plus jeune que lui d’une vingtaine d’années, elle croit encore à l’amour et se permet de tromper son mari sans le cacher. Tous les habitants de Clearwater le savent, Thede en premier (mais l’essentiel, pour lui, c’est qu’elle s’occupe de lui gratuitement). Même si Rosa cuisine pour son mari, elle ne s’applique pas autant lorsqu’il s’agit de Jean et Howard, ses enfants. Mauvaise mère, injuste et d’une dureté terrible avec eux, elle les délaisse pour passer la plupart de son temps avec son amant.

            Erskine Caldwell dépeint ses personnages comme étant des gens bas, primitifs complètement dépourvus de préoccupations morales mais également de ressources matérielles et fait d’eux des personnages noyés dans la misère, la violence, l’égoïsme et la fornication.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Rosa Emerson >

Dissertation à propos de Une lampe, le soir