Une lampe, le soir

par

Thede Emerson

Agé de soixante-cinq ans, Thede Emerson est un Américain blanc, originaire de Clearwater, une petite commune du Maine, un des états du Nord des États-Unis. Marié et père de deux enfants, Thede habite, avec sa famille, dans une grande ferme appelée « Autumn Hill » à laquelle il tient beaucoup. Il s’agit d’un personnage à fort caractère qui est fermement attaché aux vieilles traditions et n’accepterait, pour rien au monde, de quitter sa terre qui lui est très chère.

            En Clearwater, il voit son berceau, ses racines, sa vie. Il est jaloux des étrangers qui viennent s’y installer. Malgré les conditions de plus en plus difficiles des habitants de ce village qui se désertifie progressivement, faisant ainsi de plus en plus place aux nouveaux occupants, lui ne suivra pas le chemin de ses voisins ou amis de Clearwater, partis trouver ailleurs une vie meilleure. Il demeurera fidèle à son village natal, à sa ferme qui lui rapporte beaucoup d’argent et surtout à sa maison dont la lampe éclaire la fenêtre, le soir.

            Bien que sa demeure soit pratiquement la seule à être éclairée grâce à la lampe qui pend près de la fenêtre, ce n’est malheureusement pas une atmosphère chaleureuse qui règne dans le ‘cocon’ familial. Bien au contraire : de mauvais caractère, ce personnage est répugnant et insupportable, accumulant vices et défauts, comme l’avarice qui empêche sa famille d’être heureuse. Même s’il est devenu l’homme le plus riche de Clearwater en vendant son bétail contre deux cents mille dollars qu’il s’est précipité de déposer dans son compte en banque, Thede continue à considérer sa femme comme une moins que rien, une servante gratuite qui lui prépare les repas et lui lave le linge. Quant à Howard, son fils, il refuse de lui donner le moindre sou qui l’aiderait à poursuivre ses études et lui enlève donc toute ambition. Physiquement violent, Thede bat ses enfants. En somme, c’est un homme qui ne pense qu’à lui-même et à son...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Thede Emerson >

Dissertation à propos de Une lampe, le soir